webleads-tracker

Comment booster son CA grâce à la performance sociale?

Pourquoi repenser le travail en France ?

Le travail doit être repensé dans le but d’améliorer le quotidien des salariés. Ces initiatives seront bénéfiques pour tous les acteurs de l’entreprise, du salarié à la direction.

Il faut que les entreprises à travers ses décideurs arrêtent cette politique court-termiste qui mine la cohésion sociale et économique de l’organisation.

En effet, la recherche perpétuelle de la performance financière comme seule échelle de valeur dans l’attitude managériale ne prend pas assez en compte la performance sociale.

D’après une enquête réalisée par Gallup, seulement 11% des travailleurs français sont aujourd’hui motivés par leur travail.

Ainsi, il devient inévitable que le futur développement économique se fera par un développement social.

En effet, les générations à venir ne se satisferont pas de cette servitude envers un direction pas assez souple et trop autoritaire sans raison.

La clé se situe dans une intégration de tous les salariés dans un projet commun, puis en laissant des responsabilités et de l’autonomie à chacun. Effectivement, ils ont été trop souvent écartés des processus de décision qui a amorcé les prémices d’un désenchantement du salariat et l’avènement de la culture auto-entrepreneuriale.

Notons que dans ces conditions, les bons managers s’adapteront, les autres disparaîtront.

Comment améliorer son management?

Les secteurs à améliorer impérativement sont le bien-être au travail, la prévention des risques psychosociaux, et des risques professionnels.

Néanmoins avertis sur ces sujets les entreprises tardent quand même à prendre des mesures efficaces car la procrastination continuelle de la direction envers ces sujets est encore trop présente.

Par conséquent, il faudrait dès aujourd’hui prendre des mesures efficaces comme celles préconisées par Muriel Pénicaud (actuellement Ministre du travail) en 2010 lors d’un rapport fait à la demande du premier ministre de l’époque sur l’état du travail en France.

Voici les 10 préconisations managériales encore au combien d’actualités :

 

1) L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est indispensable.

L’évaluation de la performance doit intégrer le facteur humain, et donc la santé des salariés.

2) La santé des salariés est d’abord l’affaire des managers, elle ne s’externalise pas.

Les managers de proximité sont les premiers acteurs de santé.

3) Donner aux salariés les moyens de se réaliser dans le travail.

Restaurer des espaces de discussion et d’autonomie dans le travail.

4) Impliquer les partenaires sociaux dans la construction des conditions de santé.

Le dialogue social, dans l’entreprise et en dehors, est une priorité.

5) La mesure induit les comportements.

Mesurer les conditions de santé et sécurité au travail est une condition du développement du bien-être en entreprise.

6) Préparer et former les managers au rôle de manager.

Affirmer et concrétiser la responsabilité du manager vis-à-vis des équipes et des hommes.

7) Ne pas réduire le collectif de travail à une addition d’individus.

Valoriser la performance collective pour rendre les organisations de travail plus motivantes et plus efficientes.

8) Anticiper et prendre en compte l’impact humain des changements.

Tout projet de réorganisation ou de restructuration doit mesurer l’impact et la faisabilité humaine du changement.

9) La santé au travail ne se limite pas aux frontières de l’entreprise.

L’entreprise a un impact humain sur son environnement, en particulier sur ses fournisseurs.

10) Ne pas laisser le salarié seul face à ses problèmes.

Accompagner les salariés en difficulté.

Pour être contacté(e) par un conseiller CLIQUEZ ICI