webleads-tracker

La future norme ISO 45001

 

À la fin du premier semestre 2018, la norme ISO 45001 devrait voir le jour. Nouvelle norme SST internationale, celle-ci doit paraître afin de remplacer la norme britannique OHSAS parue en 2007.

Mais que change réellement la norme ISO 45001 ?

Depuis quelques années, les notions de bien-être et qualité de vie au travail sont de plus en plus récurrentes. Le burn out est en passe d’être reconnu comme maladie professionnelle et les concepts de burn out, bore out et brown out font de plus en plus parler d’eux… La future norme ISO 45001 devrait permettre de prendre en compte ces problématiques afin de les intégrer dans une analyse des risques plus approfondies et globale.

En quoi consiste-t-elle ?

L’ ISO 45001 est basée sur un modèle d’analyse des risques PDCA (planifier – réaliser – vérifier – agir). Les principales nouveautés devraient être axées autour du management. Mais aussi les risques collaboratifs ainsi que l’implémentation d’un diagnostic plus centré sur le terrain. L’objectif, avec cette future norme ISO 45001, est de pouvoir mettre en place une prévention des risques en impliquant les salariés afin de collecter des informations et créer un réel « leadership SST ».

Ensuite, ces données pourront être réutilisées afin de mieux anticiper les situations dangereuses. En outre, via une analyse plus poussée que celle « classique » avec les taux de fréquence, de gravité et la probabilité. Elle tiendra également compte de la dimension de lieu de travail et de la pénibilité. Ensuite, les entreprises devront adopter une méthode d’analyse des risques beaucoup plus axée terrain. En étudiant différentes situations, elles devront être capables de définir les mesures de préventions à mettre en place. Mais aussi les menaces si elles ne le sont pas et les bénéfices d’une bonne application de celles-ci. De plus, une étude beaucoup plus approfondies des presqu’accidents devra être mise en place afin que la démarche soit réellement efficace.

Quels bénéfices pour les entreprises ?

En 2015, les entreprises ont perdues 5 924 645 journées de travail pour cause d’incapacité temporaire, sans compter le coût d’un arrêt de travail et l’absentéisme du au stress, burn out… une prévention des risques professionnel représente un manque à gagner important chaque année.

À l’ère de la transformation numérique et du big data, cette norme ISO 45001 insuffle un renouveau dans la prévention des risques. Elle permettra d’analyser l’ensemble des données SST pour un management des risques efficace et collaboratif bénéfique à toute l’entreprise.

Pour être contacté(e) par un conseiller CLIQUEZ ICI