webleads-tracker

Ministre du Travail… Un métier pénible?

Muriel Pénicaud et Emmanuel Macron

Qui est Muriel Pénicaud, nouvelle Ministre du Travail?

La tâche de Muriel Pénicaud sera immense. Reformer le code du travail tout en réconciliant les Français de plus en plus divisés.

Cette épreuve semble difficile mais pas impossible pour la nouvelle Ministre du travail qui n’est pas novice en la matière.

En effet, Muriel Pénicaud a une grande expérience de l’entreprise Privé et Publique. Elle fût entre autres membre du comité exécutif de Dassault System et directrice générale des ressources humaines du groupe Danone. Jusqu’à sa nomination au ministère elle était directrice générale de Business France.

Mais elle a aussi été la conseillère en formation de Martine Aubry alors Ministre du travail de 1991 à 1993.

Quelle est sa vision du travail?

Sa conviction est que le sujet de la santé au travail réconcilie le social et l’économique. L’enjeu étant de valoriser le travail des salariés tout en réduisant le stress et en augmentant la performance.

Un rapport mandaté par le Premier Ministre de l’époque en 2010 sur la question du Bien-être et efficacité au travail. D’après Muriel Pénicaud accompagné de Christian Larose et Henri Lachmann avaient dressé le portrait de l’état du travail en France. Par la même occasion 10 propositions avaient été faites pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises françaises.

Son leitmotiv réside en la restructuration des façons de penser la performance, au sein de l’entreprise à travers le bien-être des salariés.

La nouvelle Ministre a une idée précise de ce qu’est la santé au travail, en citant la définition de l’OMS. « C’est un état de complet bien-être physique, mental et social, [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » et en y ajoutant la question de la valorisation qui est central dans le processus de bien-être au travail.

Dans l’introduction de ces dix propositions elle insiste sur l’aspect central du salarié dans l’entreprise. « La valeur d’une structure est celle des hommes qui la composent »

En ce sens, pour ce rapport les managers ont un rôle prépondérant dans la bonne gestion de l’entreprise. Les rapports humains et le respect de tous sont eux aussi évoqués et participent à l’épanouissement personnel dans l’entreprise, mais aussi à la performance de l’organisation.

Toute la question est de savoir ce que va faire la nouvelle Ministre du travail. Si, pour elle, ses préconisations datant de plus de sept ans font toujours parties de ses priorités.

Quels sont les enjeux de demain?

En effet, depuis ces dernières années les conditions de travail des salariés ne se sont pas vraiment améliorées.

De plus, d’après une enquête réalisée par Gallup,  seulement 11% des travailleurs français sont aujourd’hui motivés par leur travail.

Cette étude estime que 61% des travailleurs ne se sentent pas engagés, 28% sont catégorisés comme activement désengagés et manifestent.

La question de la pénibilité doit elle aussi être éclairci car pendant la campagne le candidat Macron était quelque peu évasif ce le sujet.  Voulant adapter le compte pénibilité par branche d’activité sans le supprimé tout en étant en désaccord avec ce image de pénibilité du travail.

L’enjeu est donc de taille pour Muriel Pénicaud dans un pays où le chômage est toujours très élevé (9,6% en mai 2017) et dont les enjeux sociaux sont tout aussi énormes.

En conséquence, ce sont les mentalités qui doivent être modifiées. L’argent investi dans la prévention devrait être considéré comme un investissement pour l’entreprise et pas un fardeau.

Ces mesures de prévention sont avantageuses pour tous les collaborateurs de l’entreprise.

De plus grâce à la transformation numérique de nouvelle start-up spécialisées dans la gestion de la Santé et la Sécurité du Travail ont développé des suites logicielles proposant des solutions collaboratives et intuitives qui accompagnent quotidiennement les entreprises.

Pour être contacté(e) par un conseiller CLIQUEZ ICI