webleads-tracker

Le processus de recrutement ? Plus c’est long, moins c’est bon !

« Quand une entreprise a un climat social tendu, la seule solution est de recruter un ingénieur en génie climatique. »

Cette citation pleine d’humour de Damien Caillaud, consultant indépendant dans les Ressources Humaines, souligne la solution du recrutement pour optimiser la vie de son entreprise. Et bien ! Si seulement de nos jours cette solution était si simple ! Emmêlés dans des processus de recrutements toujours plus abondants, quelle est donc la solution pour attirer de nouveaux talents ?

 

Aujourd’hui, les processus de recrutements sont de plus en plus longs.

En effets, le recrutement se traduit par une multitude de phases avant la décision finale, on peut par ailleurs compter jusqu’à vingt semaines de processus. Et oui, vingt semaines ! Commençons par la prise de rendez-vous avec le manger pour l’élaboration du besoin, jusqu’aux rédactions des fiches de postes, en passants bien sûr par les diffusions, les éventuels partenariats avec les agences d’emplois temporaires, sans parler du tri des candidatures, les propositions aux mangers, avant les entretiens… La décision finale se fait, en ce sens, de plus en plus désirée.

Par contraste de causes à effet, ces longues semaines de processus impliquent une avalanche de nouveaux candidats sur une même offre, laissent toujours plus de choix aux recruteurs qui se noient dans une densité de candidats. Plus de 70 candidatures pour une même offre ? C’est possible, et cela traduirai donc la lenteur du mécanisme de recrutement actuel.

 

 Mais qu’es qui motive alors nos RH à être si minutieux dans leurs recherches de candidats ?

Si nous pouvons noter une intensification des phases de sélections, c’est parce que  aujourd’hui, comme vous le savez, un mauvais recrutement peut avoir des répercussions considérables pour les entreprises, et surtout pour nos PME et TPE.

Et ça coûte cher ! Très cher.

Non seulement de façon pécuniaire, mais également au cœur de la culture d’entreprise. Assurément : par effet boule de neige, le travail maladroit d’une personne non dédiée à un poste précis va handicaper celui des salariés, et ralentir ainsi l’activité de l’entreprise. S’en suit ensuite le burnout, les arrêts de travail… Un temps précieux qui aurait pu être gagné autrement.

 

Cependant, les conséquences d’un processus de recrutement trop long peut avoir des répercussions considérables pour les entreprises.

En effets, entre chaque étape du recrutement, s’en suit des minutes, des heures, des jours précieux où votre perle potentielle, lassée par la lenteur du processus, se redirige ailleurs. Le risque est de passer ainsi à côté d’un candidat compétent. Chacun d’eux va naturellement se diriger vers les autres possibilités d’emplois qui s’ouvrent à lui.

 

Mais alors, y’a-t-il une solution moderne à cette problématique ?

Moderne et rapide ? En deux mot : Social Selling ! Vous en avez sans doute déjà entendu parler ? Avec l’évolution technologique, les réseaux sociaux sont devenus une communauté importante dans le milieu du travail. Leurs impact est lourd, sur nos manières d’entreprendre, et notamment de recruter.

Affirmatif : De nouveaux candidats sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. Des profils originaux, des partages d’idées, et des prises de parties dans différents débats. Maintenant, la personnalité de chaque nouveau talent est transparente vis-à-vis des recruteurs à travers la toile. Les échanges sont plus francs et instantanés grâce aux « In mails ». Une véritable synergie se dégage en ce nouveau mode de fonctionnement. Alors recruteur à vos marques employeurs !

 

En outre, le digital laisse une emprunte forte autour de nous. Le recrutement en paye les frais, de par la présence fulgurante des nouveaux talents au cœur d’un social selling de plus en plus vigoureux. 

Vos processus interne sont trop longs ? La réponse est encore une fois digitale, des solutions permettent de disposer de CV thèques intégrées, de convoquer les candidats sélectionnés en entretien, de suivre ce même entretien et d’envoyer le contrat de travail à partir de ce même outil.

Pour être contacté(e) par un conseiller CLIQUEZ ICI