webleads-tracker

RH, QSE et si vous collaboriez ?

Les métiers RH sont aujourd’hui en pleine transformation numérique comme organisationnelle. Autrefois, la GRH se situait dans une relation dominant-soumis avec les collaborateurs, servait à éditer les paies, gérer de l’administratif… Les fonctions RH servent aujourd’hui d’attrait pour les nouveaux talents : Elles vendent l’entreprise, construisent sa marque employeur, gèrent des carrières…

Les métiers QSE sont aujourd’hui trop peu valorisés dans les entreprises. Dans certaines entreprises (et même grandes entreprises), les stagiaires/alternants QSE servent à mettre à jour le DU chaque année pour ne pas s’attirer les foudres des syndicats ou des inspecteurs du travail. D’ailleurs, selon une étude d’une filiale du cabinet atequacy, 25% des entreprises n’auraient même pas de plan d’action.

Quel est l’intérêt de mettre en place une collaboration ?

A vrai dire il y  en a même plusieurs tant ces métiers peuvent s’apporter mutuellement :

  • La qualité de vie au travail : Au centre de beaucoup de discussions, les services RH cherchent à construire la marque employeur en s’appuyant sur la QVT. Ambiance chaleureuse, rigolade… la QVT permet d’attirer de nouveaux talents. Vous avez pourtant essayé la table de ping-pong, les petits déjeuners du 1er Lundi du mois et le cadeau d’un nerf à chaque nouveau collaborateur, mais rien n’a marché ! C’est pourtant à la mode… Oui… mais, la QVT passe principalement par la satisfaction de besoins psychologiques : Sens dans les missions du collaborateur, reconnaissance du travail fourni, liberté de prendre des initiatives… Le QSE est formé et qualifié pour reconnaitre les risques psycho-sociaux (RPS) et les prévenir grâce à des plans d’action. Il peut donc être un excellent conseil sur la QVT et comment l’implémenter : Il fait partie de l’entreprise et connait donc sa culture, il va pouvoir observer avec un œil d’expert les situations de travail afin de donner des préconisations. De la même manière, les RH, de par leur relation au personnel, peuvent constituer une source d’information importante quant à la perception qu’ont les salariés de leur travail. Ces informations, associées à l’expertise du QSE peuvent se révéler précieuses pour identifier les axes d’amélioration de la QVT.

 

  • Un meilleur ROI de vos activités respectives: Le principal problème de ces deux métiers est la difficulté à présenter un ROI à leur direction. Le travail est donc considéré comme nécessaire mais peu FAUX ! Et il est temps de le démontrer. Prenons la problématique de l’absentéisme : Les RH disposent normalement des statistiques des collaborateurs absents. Elles gèrent également tout ce qui est relatif aux accidents du travail. Les QSE eux sauront quel département de l’entreprise comporte le plus de risques (physiques ou psychologiques). Avez-vous déjà essayé de recouper ces données ? En les recoupant, mettez en valeurs vos deux métiers, mettez en évidence les points faibles, les améliorations possibles et construisez un plan d’action commun. Une fois ce plan d’action mis en place et les situations vertueuses pérennisées, évaluer les différences sur les chiffres de l’absentéisme !

 

  • Un allié de taille : La gestion des ressources humaines et la prévention des risques ont beaucoup de points communs et de convergences. Ils assurent tout deux que la santé, la sécurité et la formation des salariés sont assurés. Les deux métiers sont donc centrés autour des collaborateurs et leurs intérêts également. Pour autant, les situations des deux services sont rarement les mêmes, et certains services peuvent avoir accès à des avantages différents les uns des autres. Il est toujours bon d’avoir des alliés de confiance lors de négociations avec la direction pour de nouveaux outils ou autres demandes. Par exemple, il n’est pas rare que les départements de Santé Sécurité au Travail aient à leur disposition des budgets insuffisants et ne peuvent pas obtenir de rallonge. Si ce budget est nécessaire à la mise en place de programmes de formation, une coopération bien menée entre QSE et RH peut permettre d’obtenir le budget nécessaire.

Comment mettre en place ce travail en équipe ?

On ne le répète jamais assez, La COMMUNICATION. Planifiez une réunion, comparez vos observations, fixez-vous des indicateurs communs et établissez un plan d’action.

Des outils collaboratifs existent aujourd’hui pour centraliser les informations RH et QSE, définissez ensemble celui qui conviendra aux deux parties.

Comme dans toute relation business, le cadre doit être gagnant-gagnant et n’oubliez surtout pas : seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin.

Pour être contacté(e) par un conseiller CLIQUEZ ICI